Bienvenue sur le blog de Wendenmi Ezéchiel OUEDRAOGO

Je suis une branche de la vigne

Une personne vivant avec un handicap est aussi un être humain comme tout le monde. Seulement la vie lui a privé de certaines capacités physiques que le valide fait sans effort. Quant à lui, il faut qu’il se plie à quatre pour le faire.

Dieu nous a créés à partir de la poussière et il a mis son Esprit en nous. Ce qu’il a créé à partir de la poussière est fragile et périssable. Mais l’esprit non. La plupart du temps, c’est notre extérieur qui nous préoccupe plus que notre intérieur. Et si notre extérieur, c’est-à- dire notre corps prend un coup c’est super dur à supporter. C’est notre intérieur qui préoccupe Dieu. Notre extérieur est le cadet de ses préoccupations.

J’ai parachuté dans le handicap quand j’avais 16-17 ans. Et ça ne suffisait pas j’ai ajouté unijambiste. j’avoue que j’ai coulé des larmes chaudes. J’ai connu une tristesse très profonde. 

Le handicap est une chose très compliquée surtout dans cette société dépourvue d’amour. Quand il s’invite dans ta vie, tout bascule. tu ne reconnais plus ton propre corps. il ne te plaît plus. il est devenu étranger à tes yeux. il n’exécute plus tes ordres. l’envie de l’afficher plie bagage. une foultitude de questions sans réponses s’invitent dans ta tête. l’envie de tout foutre en l’air te courtise. Pire des cas, tu perds l’appétit de vivre. Et petit à petit tu finis par te renfermer. tu crées ton propre monde imaginaire où tu te réfugies pour oublier un temps soit peu ta douleur mais, la réalité te rattrape toujours. Tu vois tes rêves, tes projets s’évanouir. Tu vois tes camarades aller à l’école et tu veux aussi y aller. Mais tu es prisonnier de ton propre corps.

 Mes camarades de classe me rendaient souvent visite. c’est très dur à supporter de voir ses camarades aller à l’école et toi même incapable de prendre soin de soi n’en parlons pas d’aller à l’école.

Tout ce que tu faisais normalement sans effort, il faut une personne pour t’aider à le faire. tu deviens nerveux. tu en veux à tout le monde. Tu pries pour que le handicap qui t’a saisi soit un mauvais rêve mais malheureusement c’est une triste réalité. Tu dois un jour obligatoirement faire une réconciliation avec ce nouveau corps qui s’impose à toi et c’est bien la partie la plus difficile à faire.

À l’hôpital tellement j’étais découragé, j’ai demandé à mon père de me ramener à la maison. je n’avais plus envie de rien.je voulais me réveiller de mon cauchemar mais ce n’était pas un cauchemar. c’était désormais ma nouvelle vie. et il fallait y faire avec. j’avoue que le handicap est  très difficile à vivre. tu deviens en quelque sorte « un sous-humain ». La plupart de tes amis t’abandonnent. d’autres même ont honte de s’afficher avec toi. « le handicapé » est devenu le nom pour te désigner. les portes se ferment devant toi. tu es rejeté. des fois tu as un bon CV, mais le « CV » de ton physique est mauvais. Cette société a des regards beaucoup plus portés sur le physique. Triste réalité. 

Avec le temps et tout l’amour de la famille, des proches et amis…On finit par s’adapter. On entame la réconciliation avec notre corps. On essaie de voir les choses positivement en demandant à Dieu le créateur de nous donner la force et le courage. Petit à petit on se dit que malgré le handicap on a une vie à vivre et il faut la vivre pleinement.

La réconciliation est la partie la plus difficile. Malheureusement d’autres n’arrivent pas à le faire. Toute personne vivant avec un handicap comprendra facilement pourquoi la personne à jeté l’éponge. La vie du handicap est un perpétuel combat de chaque minute. Il faut toujours avoir une mentalité de fer. Il faut supporter les regards dans la rue. Il faut se battre pour se faire une place dans la société.

Cher lecteur, tu peux être super utile pour ton prochain vivant avec un handicap.Mais sans amour c’est difficile.

 Mon objectif c’est d’amener tout le monde à changer de regard envers eux. A les aimer. A les soutenir. Personne ne sait de quoi est fait demain. Je suis un exemple qu’ en espace de quelques secondes tout peut basculer et pire se compliquer. Nul n’est à l’abri. Peu  importe ta fortune et ton statut, quand le handicap s’invitera dans ta vie tu sauras que être »Humain » est la chose la plus importante. Tu sauras que seul l’amour doit demeurer au centre de la vie de tout un chacun de nous.

J’ai déposé ces lignes pour faire voir un tout petit peu la vie d’une personne vivant avec un handicap.

Toi qui me lis, tu peux être le complément du manque de ces personnes là. Oui! Et pour cela tu n’as pas besoin d’être riche. Non! Juste être « Humain »avec eux. Juste être leurs pieds, leurs yeux, leurs bras, leurs oreilles… avec beaucoup d’amour. Sans amour, impossible de le faire.

Si ta santé financière est bonne, tu peux discuter avec la personne, comprendre ses rêves et préoccupations et voir comment l’aider à réaliser son rêve, son projet. Le plus précieux c’est aussi d’accorder un peu de ton temps. Il verra en toi un vrai ami sur lequel il peut compter à tout moment.

De grâce, si tu ne peux rien faire pour lui, passe ton chemin.

La vie c’est aussi apprendre à dompter sa langue.

La vie c’est aussi être « Humain ». tout ne se limite pas à l’argent.

Et j’espère que toi qui me lis, tu étais, tu es, tu seras « Humain » envers ton prochain vivant avec un handicap.

Je termine par l’histoire d’un homme né aveugle. Jean 9/1-41(La Bible).

L’histoire nous dit qu’ en passant , Jésus vit un homme aveugle de naissance. et la question de ces disciples pour lui c’était : »qui a péché, cet homme ou ses parents pour qu’il soit né aveugle ?

Il n’ont pas eu compassion de l’homme qui depuis sa naissance n’a pas vu la lumière, ne peut pas se déplacer comme eux. Ils ont préféré mettre la logique humaine en avance. Ils ont préféré être super religieux.

Mais Jésus répondit : » Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché, mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui ». Et Jésus le guérit.

Cher lecteur, quelle est ta réaction face à pareille situation ? Es- tu prêt à accuser, à juger ? Ou es- tu prêt à apporter de l’amour, à être compatissant ?

La bonne nouvelle est que Jésus a apporté un grand amour à cet homme. Il n’a pas jugé cet homme. Il n’a pas regardé le côté religieux, mais l’être humain qui était en face de lui.

Soyons des personnes compatissantes. des personnes remplies d’amour pour son prochain.

La vie, c’est aussi se poser de bonnes questions. ET SI C’ÉTAIT MOI?

La vie c’est aussi prendre un temps de réflexion sur sa couche sur comment je vois la personne vivant avec handicap que je croise souvent.

La vie c’est l’amour. Rien de plus !

#DemeurezBenis

24 thoughts on “A CŒUR OUVERT

  1. waouh tonton c’est génial ce texte nous apprend beaucoup de choses.
    Disons que la vie c’est l’amour.
    Demeuré béni tonton

  2. Bonne réflexion courage dans ton combat. C’est la partie triste de la vie comme ça ;on pronne l’amour et on ne se pose pas la question à savoir qui a besoin de sa.

    1. Exactement. En dialoguant nous pouvons comprendre la personne et savoir de quoi il a besoin. Cst aussi ça la vie. Accordé un peu de son temps à son prochain.
      Demeurez béni

  3. Bonjour ! Je me souvenais bien comme si c’était hier quant on été en classe et on viens nous annoncé que notre camarades EZE ce qu’on s’appelait a fait accident et c’était grave
    Vraiment l’œuvre de DIEU est a regarder et toujours prier encore je félicite tes parent pour l’espoir qu’ils garde et la compréhension
    Vraiment la vie nous réserve beaucoup les mots me manque EZE tu es courageux

  4. C’est vraiment un coeur ouvert. Certains croient que leur état physique ne peux pas se transformer. Ils se croient au dessus de tout. Donc ils négligent ceux qui vivent avec un handicap. Merci pour les conseils et la mise au point.
    C’est vraiment intéressant de te voir avec un esprit fort et un mental d’acier. Que le Seigneur Jésus Christ qui nous aime inconditionnellement te fasse grâce pour que tu ne te limites pas seulement à ce blog. Mais que tu animes des conférences comme l’Autrichien.
    Sois bénis mon doyen.

  5. La vie c’est l’amour. Rien de plus.
    Merci pour cet écrit qui nous amène à avoir un autre regard sur l’handicap.

  6. Merci Eze!
    Bravo pour ton courage chaque jour… chaque instant!
    Que l’amour de Dieu continue à t’habiter et que la famille et les amis complètent…
    Te lire est plein d’espoir et de force!
    Tu as ta place tous les jours dans nos pensées! Tu nous donnes à réfléchir, tu nous secoues dans nos idées et ça c’est très précieux! Tu as ta place et ton rôle dans nos vies! Encore hier avec l’équipe à Sylviane réunie pour le brunch d’ensemble pour eux, tu étais avec nous!
    Je t’embrasse mon grand frère de courage et d’amour.
    Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.